Elman_Clémence_La Fin des Voyages_02.jpg
03.jpg
Clémence Elman_06.jpg
Elman_Clémence_L'invitation au voyage_05
Clémence Elman_07.jpg
Clémence Elman_08.jpg
Clémence Elman_04.jpg
Elman_Clémence_La Fin des Voyages_05.jpg
Elman_Clémence_La Fin des Voyages_06.jpg
Clémence Elman_16.jpg

LA FIN DES VOYAGES

2019-2020

FR / La Fin des Voyages est une série qui interroge les notions d’exotisme et de voyage, ainsi que leur représentation en photographie. Je reviens dans le jardin familial et l’environnement bourgeois dans lequel j’ai grandi, dans le Sud-ouest de la France. Je prends, comme point de départ, le rapport entretenu par les membres de ma famille avec l’Ailleurs, des références de l’histoire de l’art occidental et des souvenirs d’enfance immortalisés par les archives photographiques familiales.

Sous la forme d’un docu-fiction, les photos questionnent, de manière plus large, les représentations complexes de cet Ailleurs exotisé et érotisé, dans lequel les problématiques de réappropriation culturelle et de domination sont sous-jacentes, à travers notamment les accessoires, les motifs, les couleurs et les poses utilisés. Les mises en scène que j’élabore soulèvent, par extension d’autres sujets telle que la modernité, la société de consommation, l’inspiration des motifs empruntés à la nature par l’industrie, le kitsch, le débat inépuisable de l’opposition entre culture et nature. Par ailleurs, mon procédé photographique m’amène également à penser l’acte photographique lui-même, en utilisant la mise en abîme le détournement d’objets du quotidien et la végétation périssable.

Cette série est concomitante avec mon mémoire de fin d’étude achevé cette année portant sur La Jungle. Construction, représentation et existence d’un territoire de dominations, une recherche théorique et visuelle sur la problématique de l’exotisme. C’est avec une certaine bienveillance et un certain humour que je choisis de mettre en scène mes proches dans ce travail photographique qui traite également de la famille et des relations que j’entretiens avec cette dernière.

LA FIN DES VOYAGES

(THE END OF TRAVELS)

ENG / La Fin des Voyages (End of Travels) is a series that questions the notions of exoticism and travel, as well as their representation in photography. I come back to my family garden and the bourgeois environment in which I grew up, in the south-west of France. I take, as a starting point, the relationship maintained by my family members with Elsewhere, references to the history of Western art and memories of childhood immortalized in the family photographic archives.

In the form of a documentary-fiction, the photos question the complex representations of this exotic and erotic Elsewhere, in which the issues of cultural reappropriation and domination are underlying, notably through the accessories, patterns, colors and poses used. The staging that I imagine raise, by extension, other subjects such as modernity, consumer society, the inspiration of patterns borrowed from nature by the industry world, kitsch, the inexhaustible debate of opposition between culture and nature. In addition, my photographic process also leads me to think about the photographic act itself, using the abyss, the diversion of everyday objects and perishable vegetation.

This series is concomitant with my thesis completed this year on “The Jungle. Construction, representation and existence of a territory of dominations”, a theoretical and visual research on exoticism issue. It is with a certain benevolence and a certain humor that I choose to stage my relatives in this photographic work which also deals with the family and the relationships that I maintain with the mine.

Untitled53.tif

Benaki Museum, Athens Photo Festival 2020